Le grog, une boisson hivernale

Parlons des vertus du grog et de certains alcools en ces périodes hivernales et de fêtes.

Commençons par le vin : le vin rouge à raison de deux verres par jours, la dose à ne pas dépasser a des effets vasodilatateurs, anti-agrégants et surtout antioxydants. Le vin, comme les alcools est à consommer sans excès, ses dangers sur la santé, notamment sur le foie, sont bien réels.

La Vodka réduit le stress, sans en boire trop, elle réduit le stress et ce, plus efficacement que le vin rouge selon une étude réalisée en 1997 dans Journal of Psychopharmacology et à une action régularisant sur la circulation sanguine.
La vodka, localement peut servir de désinfectant, peut resserrer les pores de votre visage uniquement pour les peaux grasses, revitalise les cheveux en frottant le cuir chevelu et comme beaucoup d’alcool peut servir de bain de bouche.

Elle peut, également, faire baisser la fièvre en application cutanée. Il faut imbiber un gant de toilette ou une serviette de vodka, et frottez votre poitrine et votre dos afin de faire baisser votre fièvre.

La recette du Grog :

  • Un tiers de rhum et deux tiers d’eau chaude ;
  • Le jus d’un demi-citron (bio), plus une tranche avec la peau ;
  • Une petite cuillère à soupe de miel (de sapin, de thym ou d’eucalyptus).

Et, éventuellement :

  • un bâton de cannelle de Ceylan ;
  • trois clous de girofle ;
  • de la badiane (anis étoilé) ;
  • de la noix de muscade ;
  • du gingembre.

Le grog est efficace d’abord parce qu’il augmente la température du corps, ce qui affaiblit les virus. Sensibles à la chaleur, les virus perdent de leur « virulence ». C’est pourquoi la fièvre combat les infections.
Le grog et surtout avec le gingembre font transpirer, permettant ainsi d’éliminer les toxines.
Le citron a une action anti-infectieuse.
Le miel calme la toux sèche et aide à fluidifier les mucus.
Le clou de girofle est anti-inflammatoire et antalgique (antidouleur).
La cannelle est antibactérienne.

L’alcool est décongestionnant. Il dilate les vaisseaux sanguins et aide les muqueuses à évacuer les infections.

 « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé », c’est l’abus qui est dangereux, pas l’alcool lui-même !