R : À partir de mi-octobre jusqu’en avril :

Une dosette de Cuivre-Or-Argent au réveil cinq à six jours sur sept ;

Une ampoule de Manganèse+ cuivre en même temps, au moins trois fois par semaine.

Pour les courageux un jus de citron dans de l’eau tiède tous les matins dès le levé ou une dose de Vitamine C Naturelle.

Chez les adultes, je préconise des doses au moins biquotidiennes de 500 à 1500 milligrammes de vitamine C à « Action prolongée », la vitamine C n’empêche pas de dormir. A deux conditions :

  • Préférez les formes « Action Prolongée » et surtout prenez au moins deux prises dans la journée. En cas d’infection hivernale et en complément d’autres traitements un comprimé à 500 ou 750 milligrammes toutes les heures.
  • Ne pas être en insuffisance surrénale. Dans ce cas, la vitamine C peut effectivement donner un « coup de fouet » et il est mieux d’éviter de la prendre après 17 heures.
L’être humain est un mammifère qui ne synthétise pas la vitamine C. Elle doit donc être apportée dans l’alimentation.

Les aliments riches en vitamine C à condition qu’ils ne soient pas trop industrialisés ni, surtout, conservés depuis trop longtemps dans notre réfrigérateur : le cassis (prenez du jus), le poivron, le persil que j’ajoute systématiquement, le citron et son zeste, le kiwi, le raifort, le radis noir, les fruits rouges en général, le cerfeuil, les épinards…

Une autre vitamine a toute son importance dans la prévention des problèmes hivernaux : c’est la vitamine D.

C’est la vitamine D3 qui est efficace. On peut la trouver en pharmacie dans des magasins spécialisés ou sur Internet. Préférez des doses faibles mais quotidiennes.

Un autre produit indispensable à l’immunité : le zinc.

Les abus de café et d’alcool peuvent gêner l’absorption du zinc et son métabolisme et que les végétariens en soient plus souvent déficitaires que les omnivores.

Les apports de longue durée sont le bisglycinate de zinc. En cas de troubles passagers de l’immunité, on pourrait préférer le gluconate de zinc que l’on trouve dans toutes les pharmacies. En tous cas n’oubliez pas « d’accompagner » vitamines C, D et Zinc, d’une alimentation diversifiée avec, si besoin, un complément multivitaminé et multi minéraux le matin au petit déjeuner.

D’autres compléments alimentaires, souvent présents dans des formules destinées à l’accompagnement des traitements des infections ORL et des sinus peuvent être proposés :

  • La Quercétine, un flavonoïde contenu dans de nombreux fruits et légumes colorés. N’hésitez pas à en prendre en deux ou trois prises 1000 à 1500 milligrammes par jour ;
  • L’extrait de Pin des Landes ou Pycnogénol est un bon anti allergique, antihistaminique.
  • L’extrait standardisé d’Echinacée est bien connu pour ses propriétés préventives et curatives en cas d’infection et plus particulièrement d’infections de la gorge ou ORL.
Quels autres « réflexes anti-hiver » :
  • Buvez un maximum de thé vert.
  • Placer des humidificateurssur vos radiateurs et boire un maximum en respectant votre soif.
  • Adeptes d’huiles essentielles, utilisez celles que l’on trouve pratiquement dans toutes les pharmacies (cannelle, girofle, romarin, menthe poivrée, lavande, sapin, serpolet).
  • Evitez les chambres surchauffées: il vaut mieux dormir sous une bonne couette !