Une campagne de dénigrement contre l’homéopathie a été mise en place, il en est de même pour les médecines douces, tout cela pour augmenter les profits de l’industrie pharmaceutiques.

Les Autorités jouent sur les peurs et de faux propos. Quand il est besoin d’utiliser des antibiotiques ou des médicaments, les médecins le font, les psychothérapeutes ou autres approches thérapeutiques envoient chez les médecins (parfois il est nécessaire d’utiliser des médicaments et en psychiatrie aussi).

Affirmer que les médecins homéopathes recourent à des granules dans ces cas d’urgence ou de pathologies graves relève de la désinformation. Les médias suscitent des peurs dans la population, en s’appuyant sur le manque d’information du grand public.

Les huit remèdes homéopathiques les plus utilisés sont :

  1. Arnica montana contre les bleus et les bosses ;
  2. Osillococcinum en cas d’état grippal ;
  3. Nux vomica pour la constipation, les nausées et autres troubles digestifs ;
  4. Cocculine contre le mal des transports ;
  5. Ignatia amara contre les angoisses ;
  6. Gelsemium contre le trac ;
  7. Rhinallergy et Lergypax contre le rhume des foins ;
  8. Rhus toxicodendron contre l’herpès.