R: Cette question revient fréquemment lors de nos consultations. Il faut bien faire la différence entre les douleurs à la pénétration (dyspareunies superficielles) et les douleurs en profondeur qui apparaissent quand le rapport sexuel a commencé. Dans ce dernier cas, si les douleurs dans le bas ventre sont trop fortes, il faut arrêter le rapport sexuel, il y a souvent des pertes, des secrétions vaginales ou du sang.

La première cause des douleurs à la pénétration est le manque de lubrification http://www.roussillon-therapies.fr/testimonials/ameliorer-lubrification-vaginale ; la deuxième cause sont les infections vaginales (les mycoses principalement et nombreuses MST).

Puis les vaginismes primaires et secondaires qui permettent plus ou moins la pénétration, les causes sont toujours psychologiques souvent liées aux interdits socioculturels ou aux abus dans l’enfance.

Plus souvent que vous ne le pensez on retrouve l'utilisation de savons qui assèchent la vulve et déséquilibre l’équilibre de la flore vaginale, ce qui peut entraîner des infections vaginales. Evitez les douches vaginales et utilisez des savons naturels non parfumés.

Les douleurs profondes peuvent faire penser à une inflammation de l’entrée du vagin, une salpingite, une endométriose, un infection du vagin ou de l’utérus

Consulter rapidement un médecin sexologue clinicien psychothérapeute qui pourra rapidement faire la part entre le psychologique et le somatique.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le livre De la sexologie à la thérapie à partir de la page 87.